Go Back

Galettes de truite automnales

Créée par Julie Aubé et présentée dans la section Cuisiner du site web du magazine Caribou, qui met en valeur notre culture culinaire québécoise, cette recette est parfaite pour la congélation. Une recette = plusieurs repas. On adore!
Crédit photo: Rachel Ouellette
Temps de préparation30 min
Temps de cuisson20 min
Portions: 16 galettes

Ingrédients

Pour la sauce aux algues

  • ¼ tasse de yogourt nature
  • ¼ tasse de mayonnaise
  • 1 c. à thé d'algues séchées en flocons Un Océan de saveurs au choix
  • ¼ c. à thé de piment Gorria moulu* ou un peu de sauce piquante

Pour les galettes

  • tasses de truite locale cuite (ou omble chevalier) émiettée
  • ½ tasse de poisson fumé à chaud haché (voir note) au choix
  • tasse de purée de courge (voir note)
  • tasse de carottes râpées tassées
  • tasse de céleri-rave râpé (voir note) tassé
  • 3 oeufs
  • 1 tasse de cheddar fort local râpé
  • ¼ tasse de graines de caméline facultatif
  • 1 c. à thé de poivre des dunes** moulu
  • ¼ c. à thé de sel
  • 2 filets d'huile de tournesol

Instructions

Pour la sauce aux algues

  • Mélanger tous les ingrédients et réserver au frais.

Pour les galettes

  • Préchauffer le four à 220°C (425°F).
  • Dans un grand bol, mélanger la truite, le poisson fumé, la purée de courge, les carottes, le céleri-rave, les œufs, le cheddar, les graines de caméline, le poivre des dunes et le sel (ajuster selon l’assaisonnement préalable de la truite s’il s’agit d’un surplus cuit pour le souper de la veille). Bien mélanger avec les mains.
  • Couvrir 2 plaques à biscuits de papier parchemin ou de tapis de cuisson, puis y ajouter un filet d’huile. Bien étendre.
  • Séparer le mélange en 16 parties égales et façonner les galettes (environ 1/3 tasse par galette) et les disposer sur les plaques.
  • Cuire 20 minutes en tournant délicatement les galettes à mi-cuisson. Finir la cuisson sous le gril pour amener un peu plus de coloration.
  • Servir avec la sauce aux algues et une salade de saison.

Notes

*Le piment Gorria est le type de piment utilisé pour faire le fameux piment d’Espelette. Mais comme il est sous appellation d’origine contrôlée, seul le piment cultivé dans la commune d’Espelette, et les communes voisines au Pays basque, peuvent porter le nom de piment d’Espelette. Ici, on l’appelle plutôt piment Gorria et depuis quelques années, plusieurs maraîchers en produisent. Peu piquant (un peu comme le poivre noir), il a un goût fruité et est parfait en finition pour assaisonner un plat. 
**Le poivre des dunes ou chaton de l’aulne crispé provient du Québec et se trouve un peu partout dans les épiceries fines. Il n’a de poivre que le nom, mais nous remplaçons souvent ce dernier dans les plats par cette version québécoise. Il est parfumé, avec une légère touche d’agrume et amère en finale.
Ces informations sont tirées du site web du magazine Caribou. En savoir plus pour un garde-manger 100% local.
Pour le poisson fumé à chaud: L’appréciation des saveurs fumées varie d’une personne à l’autre.  Si vous êtes moins fan, il suffit de ne pas mettre le poisson fumé à chaud et d’utiliser 3 tasses (750 ml) de truite cuite. C’est plus doux et on goûte davantage les légumes. Essayez, et vous saurez bien vite la version que vous préférez! 
Pour la purée de courge: L’idéal est de cuire au four une courge à chair ferme (comme la butternut) coupée en deux, les graines retirées et la face coupée contre la plaque durant environ 1h (selon la grosseur). Congeler les surplus en portions pré-mesurées pour vos futures recettes.
Pour le céleri-rave: Si vous n’avez pas de céleri-rave, choisissez un autre légume de saison: courge, patate douce, betterave ou encore mettez plus de carottes.