Ce n’est pas sans surprise que Christophe Mamelonet, chef exécutif à la Maison du Pêcheur, a appris ce matin qu’il était en nomination comme Révélation de l’année aux Lauriers de la gastronomie québécoise.
Christophe Mamelonet

©Photo Gracieuseté

Christophe Mamelonet

Un papier de Jean-Philippe Thibault pour Gaspésie Nouvelles

C’est en fait un de ses anciens enseignants qui l’a texté pour le féliciter de sa nomination, dont il n’était nullement au courant. « C’est vraiment un bel honneur et je suis vraiment surpris de l’apprendre », a avoué le principal intéressé quelques minutes après avoir appris la nouvelle. Les Lauriers de la gastronomie québécoise ont quant à eux souligné qu’il s’agissait d’un « talent à surveiller et d’une véritable étoile montante de la restauration gaspésienne. »

Une nomination d’autant plus satisfaisante que Christophe Mamelonet n’avait initialement aucun plan de carrière dans la restauration avant son adolescence. D’abord pizzaiolo autodidacte, il a rapidement été plongé dans l’aventure en prenant en charge les cuisines du Café de l’Atlantique par un beau soir de juillet. « Je n’avais aucune expérience, mais un cuisinier est parti et j’ai appris à 13 h que j’allais être en charge de la cuisine pour le quart du soir. On a eu 180 clients. Ç’a été un beau baptême » se rappelle-t-il en riant. La flamme de la restauration s’est rapidement implantée, alors qu’il prend en charge les cuisines de La Maison du Pêcheur suite au décès en 2015 de son père Georges Mamelonet, homme d’affaires et politicien bien connu qui avait mis sur pie