Après avoir fait face à plusieurs épreuves durant les dernières années, notamment le décès de son père, Georges Mamelonet, Christophe Mamelonet dirige de main de maître la cuisine de la Maison du Pêcheur, véritable institution au coeur du village de Percé.

La Maison du pêcheur

Une tape dans le dos après les tempêtes

Un article de Gabriel Béland paru dans La Presse.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Christophe Mamelonet est à la tête des cuisines de La Maison du pêcheur, à Percé.

(Percé) Un matin du mois de mars, le téléphone du jeune chef Christophe Mamelonet a sonné. Il a reconnu au bout du fil la voix d’un de ses anciens professeurs.

« Il m’appelait pour me féliciter. Je lui ai dit : “ Comment ça me féliciter ? ” », se souvient le chef gaspésien de 27 ans, passionné par les produits de la mer.

Celui qui mène les cuisines de La Maison du pêcheur de Percé ne le savait pas encore, mais il venait d’être sélectionné pour le titre de révélation de l’année aux Lauriers de