L’IODE ET AUTRES OLIGOÉLÉMENTS

Les produits de la mer au sens large sont riches en iode, mais les algues détiennent incontestablement la palme. Elles sont la source alimentaire la plus riche en iode, et c’est particulièrement le cas pour les algues brunes de type Kombu RoyalKombu et Wakamé. Si vous souhaitez renforcer votre système immunitaire, vous pouvez les commander en ligne.

Bien qu’il soit présent en très faible quantité dans notre organisme, l’iode est un nutriment essentiel présent en très faible quantité dans notre organisme. Il entre dans la composition des hormones produites par la glande thyroïde, les hormones thyroïdiennes. Son rôle est déterminant pour le système immunitaire.

Chez le fœtus et les jeunes enfants, les hormones thyroïdiennes régulent la croissance et le développement de la plupart des organes, en particulier le cerveau et la différenciation cellulaire. À tout âge, elles stimulent également le métabolisme et la consommation d’oxygène par les tissus.

Les algues sont à mi-chemin entre un légume de mer, un complément alimentaire, et voire un médicament. En effet, elles régulent la glycémie et certaines molécules (notamment celles du Varech et du Goémon noir ) servent dans les traitements contre le cancer.

De plus, les algues brunes aident à lutter contre l’arthrite. Les algues vertes (Spiruline marine et laitue de mer) sont extrêmement riches en fermagnésium et calcium, et aident à lutter efficacement contre la fatigue. Les algues vertes et rouges sont très riches en protéines (30% à 53%) et en Vitamine B12. La reine de la Vitamine B12 est la Nori d’Atlantique avec 11 258% de vos apports journaliers pour 15 mg seulement.

RÔLES DE L’IODE

À quoi sert l’iode? 

  • À la production des hormones thyroïdiennes (T3 et T4);
  • À réguler le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines;
  • À développer le système nerveux;
  • À favoriser le fonctionnement normal du cœur;
  • À favoriser le développement et le fonctionnement des muscles;
  • À favoriser la croissance et la maturation du squelette;
  • À stimuler la lactation chez la femme qui allaite;
  • À favoriser la santé de la peau, des cheveux, des ongles, etc.;
  • À favoriser la mobilité gastro-intestinale;
  • À réguler le métabolisme.

L’iode a également des propriétés antiseptiques et désinfectantes. 

BESOINS EN IODE

Une alimentation normale couvre généralement les besoins journaliers en iode. Mais comme la tendance est à consommer de moins en moins de sel, d’aliments transformés et de produits animal, il est donc important de s’assurer de combler nos apports quotidiens recommandés. On suggère de manger 1g de Kombu RoyalKombu ou Wakamé par jour pour répondre aux besoins de notre organisme et rester en bonne santé. Si cette source est naturelle et, de surcroît, certifiée biologique, alors c’est encore meilleur pour votre santé!

Vous pouvez commander toutes nos algues via notre boutique en ligne.

Apport nutritionnel recommandé pour l’iode (ANR):

*(AS)= Apport suffisant dans le cas de ces deux groupes d’âge.

Source: ANREF, Les apports nutritionnels de référence, 2006, p. 320.

SOURCES D’IODE

La majorité des aliments contient une faible quantité d’iode, qui varie en fonction du contenu du sol dans lequel ils sont recueillis, du type d’irrigation et des engrais utilisés. La plupart des aliments ont un contenu en iode variant entre 3 et 5 ug d’iode par portion. Certains aliments transformés contiennent une grande quantité d’iode en raison de l’ajout de sel iodé, mais ce dernier pose plus de problèmes de santé qu’il n’apporte de solutions.

NOTE: l’ajout d’iode au sel de table est obligatoire au Canada. Pourtant, il est recommandé de consommer moins de sel. Alors autant remplacer le sel par les algues, que ce soit pour saler vos plats ou pour rehausser leurs saveurs.

Parmi toutes les familles d’algues, la meilleure source alimentaire demeure, et de loin, les algues brunes, et plus particulièrement la Kombu.

CARENCES EN IODE

L’effet le plus grave d’une carence en iode touche le cerveau en développement. Cette maladie s’appelle le “crétinisme”. Les conséquences sont irréversibles et désastreuses.

Signes et symptômes d’une carence en iode:

  • Goitre (augmentation du volume de la glande thyroïde);
  • Retard mental;
  • Hypothyroïdie;
  • Crétinisme (troubles neurologiques causés par une hypothyroïdie chez le fœtus);
  • Troubles de la croissance et du développement.

LE ZINC ET LE SÉLÉNIUM: DES OLIGOÉLÉMENTS ESSENTIELS

Pour fabriquer des hormones thyroïdiennes, la glande thyroïde a besoin non seulement d’iode, mais également de deux autres oligoéléments: le zinc et le sélénium. Ces minéraux sont également présents dans nos algues, mais leur quantité respective est très variable d’une espèce à l’autre, d’où l’importance de diversifier son alimentation. Si l’organisme est carencé en l’un de ces trois oligoéléments, il peut s’ensuivre un ralentissement de la fonction thyroïdienne.

Les algues les plus riches en zinc sont: le Varech (61% par 15g), le Goemon noir (44% par 15g), la Spiruline marine ou nori verte (44% par 15g), le Bacon de mer (39% par 15g) la laitue de mer (33% par 15g), la Kombu (28% par 15g).

Les algues les plus riches en sélénium sont : la Kombu Royal (188% par 15g), le Mélange du pêcheur (150% par 15g), la Wakamé (98% par 15g), la Nori d’Atlantique (68% par 15g), le Goémon noir (36% par 15g), la Laitue de mer (26% par 15g).

Vous pouvez les commander en ligne pour renforcer votre système immunitaire.

CONTRE-INDICATIONS

Chez les personnes en bonne santé, la quantité d’iode nécessaire pour le bon fonctionnement du corps varie suivant le régime alimentaire, l’âge, l’état physiologique, l’activité physique ou encore les médicaments consommés.

Les personnes se trouvant dans l’une des situations suivantes doivent surveiller leur apport en iode:

  • Les femmes enceintes et allaitantes;
  • Les femmes ménopausées (bouleversement hormonal);
  • Les véganes;
  • Les sportifs (lors de sudation excessive);
  • Les nourrissons;
  • Les adolescents (bouleversement hormonal);
  • Les personnes âgées;
  • Les personnes habitant loin de la mer;
  • Les personnes suivant un régime sans sel;
  • Les végétariens;
  • Les fumeurs (le tabac freine l’absorption de l’iode par l’organisme);
  • Les personnes qui consomment en grande quantité le radis, le chou et le brocoli (aliments goitrigènes);
  • Les personnes qui consomment certains médicaments (voir la liste dans la section interactions).

NOTE: dans les pays industrialisés, tous les nouveau-nés subissent, à l’hôpital, un dépistage qui mesure le taux de TSH sanguin afin de déterminer s’ils souffrent ou non d’une hypothyroïdie congénitale.

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Informez-vous auprès de votre pharmacien. Le pharmacien peut vous aider à faire un choix judicieux en fonction de votre condition de santé et des médicaments que vous prenez.